2013

Des manières alternatives d’apprendre les bases d’une langue étrangère.

Un voyageur ne repeint pas son appartement

Les voyageurs ne repeignent pas leurs appartements. Ca ne fait pas partie de notre job. Alors qu’est-ce que je foutais ? J’étalais la sous-couche au rouleau, prêt à peindre des murs et à fonder un foyer car la poursuite de mes voyages en dépendait.

La Chine se « modernise » à grand pas, mais des habitudes héritées de l’ancien temps continuent d’exister dans les grandes villes.
Pour combien de temps encore ?

Au-delà de ces différences, étudier à l’étranger et bourlinguer ont beaucoup en commun. Les deux induisent de vivre en terre étrangère pendant une longue période, et les deux impliquent les mêmes défis. Alors, qu’attends-tu pour te lancer ?!

J’allais chercher ma fille à l’école, quand il a commencé à pleuvoir. Merde. Le problème, c’était pas la pluie, mais plutôt le fait que les gens de son école allaient sûrement flipper si j’osais la faire sortir pendant un phénomène météorologique.
Les chinois n’aiment pas la pluie.

Depuis décembre dernier, je tente désespérément de trouver des villes désertes en Chine, en vain. Le reportage que je venais de voir laissait présager qu’il y avait vraiment des villes fantômes en Chine. Du moins, c’est ce qu’ils disaient.

Non, je ne veux pas me fondre dans la masse quand je voyage. On rate énormément d’opportunités lorsqu’on agit ainsi : le but d’un voyage est de rencontrer des gens, pas de passer inaperçu.

chinese-landscape

Ils grimpaient dans les nuages en laissant derrière eux des arbres noueux courbés par le vent, dans l’unique but d’atteindre le sommet de la montagne et de hurler à la mort.
C’est ce que font les Chinois : ils crient après la nature.